Apsytude > Mes solutions > Les astuces et conseils > Pour prendre confiance > Oser dire non : comment devenir son propre patron ?

Qui n’a jamais entendu une petite voix dans sa tête lui dire que « c’est pas une bonne idée d’accepter cette invitation », ou que « non, j’ai pas du tout envie de rendre ce service », sans pour autant réussir à l’exprimer de vive voix ? Pas de panique, savoir dire non ça s’apprend, alors tous en selle, c’est la leçon du jour ! Attention aux chutes, ça ne marche pas toujours du premier coup !

Mais qu’est-ce qui nous empêche de dire non ?

  • L’envie de faire plaisir à l’autre
  • L’envie d’être apprécié(e)
  • La peur d’être jugé(e)
  • La peur de décevoir
  • La peur d’être rejeté(e)
  • La peur des conflits
  • La pensée qu’on est égoïste
  • La culpabilité
  • Etc.

Qu’est-ce que ça peut bien nous apporter de dire non ?

  • On gagne du temps pour ce qui compte pour nous.
  • On est en accord avec soi-même : on se sent mieux quand on arrive à dire ce qu’on préfère et ce qui ne nous convient pas. Et puis ça évite qu’on soit frustré(e) et qu’on perde confiance en soi.
  • On donne de la valeur à nos OUI ! Notre entourage appréciera que lorsqu’on accepte quelque chose, on le fasse avec plaisir.
  • On affirme sa personnalité ! Les autres nous connaîtront mieux, et avec un peu de chance à long terme, ils ne nous feront pas de proposition qui ne nous convient pas.
  • On évite de se mettre dans des situations embarrassantes (mentir par exemple).

THE technique pour dire non (testée et approuvée !) :

Dire non est une des compétences nécessaires pour être affirmé.

  1. Prononce le « NON » : il faut qu’il soit dit clairement.
  2. N’hésite pas à exprimer ce que tu ressens, ça aidera la personne à comprendre ton refus. Par exemple : « je suis gêné(e), embêté(e), etc. de te dire non mais je dois réussir ce partiel ».
  3. Sois empathique : montre aussi à l’autre que tu comprends sa position : « je comprends que tu aies besoin de monde pour t’aider à déménager ».
  4. Si tu le souhaites, propose une alternative : « ça ne m’arrange pas mardi, mais mercredi pourquoi pas ! ».

Si la personne insiste, la solution existe !

  • En cas d’insistance, tu peux utiliser la technique du « disque rayé » (dire et répéter non, quoi que dise l’autre personne).
  • Rien ne t’oblige à te justifier ou argumenter, tout le monde à le droit de dire non et la raison ne regarde que toi.
  • Tu peux également dire à l’autre que son insistance te gêne : « là tu insistes et ça me gêne ».
  • Si l’autre est vraiment « lourd », mets fin à la discussion : « ma réponse est définitive, je ne veux plus en parler ! ».

Autres astuces qui peuvent aider

  1. Reporte ta réponse : tu peux dire à la personne que tu as besoin de réfléchir à sa demande.
    C’est toujours plus compliqué de revenir sur sa parole, c’est-à-dire de dire non après avoir dit oui.
  2. Pense à tes objectifs : si c’est d’économiser pour partir en voyage cet été, alors il vaut mieux dire non à cette sortie au restaurant. Si c’est de réussir ton oral demain : dis non à la soirée de ce soir. A chacun ses priorités !
  3. Entraîne-toi : commence par des choses simples, qui n’ont pas de conséquences, ou avec des personnes avec qui tu es à l’aise, et progressivement, dis le de plus en plus. Une psychologue peut aussi t’aider à faire cet apprentissage.
  4. Si c’est une décision difficile, pèse les pour et les contre. Par exemple, faites une balance décisionnelle.

Quelques exemples de refus

Refuser une invitation

  • Si on n’est pas à l’aise avec le non :
    « Non, je suis désolée, mais je ne pourrai pas venir à ta soirée. Je commence bientôt mes examens et j’ai besoin de me reposer. Si tu veux par contre, dès que j’ai fini mes partiels, on se fait un truc ! Je serai débarrassé(e) des exams, on sera tranquille ! ».
  • Ou tout simplement :
    « Non je ne peux pas venir à ta soirée, j’ai des exams ! ».

Refuser de prêter de l’argent

  • « Non, je ne peux pas te prêter d’argent. »
  • Si vous êtes mal à l’aise avec ce refus, vous pouvez ajouter :
    « Je sais que tu galères en ce moment, mais c’est pas facile pour moi non plus. Peut-être que tu pourrais demander à quelqu’un d’autre ou aller voir l’assistante sociale? J’ai des potes qui ont fait ça, ça les a bien aidés ».

Refuser de donner son numéro

  • « Non, je suis désolé(e), mais je ne préfère pas te donner mon numéro. Je le donne qu’aux personnes que je connais bien. Si tu veux par contre, on peut commencer par discuter sur Facebook ? ».
  • Ou simplement: « Non je n’ai pas envie de te donner mon numéro. ».

Précautions

  • Savoir dire non est important mais savoir doser et être serviable le sont aussi. Il ne s’agit de dire non de manière automatique mais seulement quand quelque chose ne te convient pas.
  • Dire non, ça veut dire aussi accepter le non des autres !

Pour creuser le sujet

  • Hippie Strap Golden Lotus GO/SM (L) dit :

    This website was… how do you say it? Relevant!! Finally I have found something which helped me. Many thanks!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *