Apsytude > Mes soucis > Moi et les autres > L’autonomie : devoir quitter le nid

Pour la loi, à 18 ans, on devient adulte : on peut conduire, voter… on est autonome. Dans la réalité, être autonome, ce n’est pas seulement être majeur, c’est beaucoup plus compliqué !

Qu’est-ce que l’autonomie ?

Pendant les études, autonomie rime souvent avec liberté. On l’imagine comme la possibilité de faire ce qu’on veut, de choisir soi-même, sans aucune influence de ses parents, profs, amis, de son entourage. Mais être autonome, ce n’est pas seulement pouvoir sortir quand on le veut, c’est aussi être livré à soi-même, dans son quotidien, se prendre en charge seul.

Comment devient-on autonome ?

Devenir autonome dépend de notre capacité à être responsable de nos besoins, de nos désirs, en accord avec ce qui est permis par notre environnement (conditions matérielles, amis, famille, etc.).
Pour ça, on fait des expériences qui nous permettent de grandir, de se connaître, d’être plus mature.

Par exemple, avec notre première bourse, on peut choisir de s’acheter une nouvelle télé. Si on ne peut plus faire de courses à la fin du mois, ou payer son loyer, alors on se souviendra le mois suivant, qu’il faut en premier payer ses courses et son loyer. Grâce à cette expérience, on aura appris à être plus responsable, et on aura gagné en autonomie !
L’autonomie concerne tous les plans de la vie :

  • Physique : en prenant soin de son corps. Par exemple, en allant chez son médecin quand on voit que notre corps n’est pas comme d’habitude (que notre cheville est gonflée, ou qu’on a de la fièvre, etc.).
  • Financier : en assumant nos besoins. Même si nos parents peuvent nous aider pour nos études, être autonome c’est gérer son budget seul, le répartir pour payer son loyer, sa nourriture, son électricité, et en se faisant plaisir.
  • Psychologique : libre arbitre, libre choix, poser des priorités dans son quotidien, savoir se contenir, connaître les effets de son comportement sur autrui. Par exemple : décider seul des études que l’on veut faire, dire non à des amis qui veulent faire une soirée alors qu’on a partiel le lendemain, et que c’est important pour nous de réussir.
  • Moral : suivre ses valeurs, honorer ses engagements, savoir parler de ses difficultés. On ne fait pas certaines choses si elles sont contre nos valeurs, comme par exemple prendre un job dans un fast food alors qu’on est veggie.

Pourquoi peut-il être difficile de devenir autonome ?

La période des études est pleine de changements et de choix auxquels il faut faire face.

Il faut donc tout le temps s’adapter, acquérir des compétences dans différents domaines et trouver des réponses face aux incertitudes de la vie. C’est aussi difficile car, malgré tous ces changements, on est toujours soumis à une dépendance ; par exemple financière envers ses parents !

Que faire ?

Tu peux déjà consulter l’article L’autonomie ou prendre en main sa vie. Si tu trouves ça trop difficile de t’adapter, prendre tes marques, t’émanciper, n’hésite pas à prendre rendez-vous avec un(e) des psychologues d’Apsytude par exemple, qui sont spécialisés dans ces questions-là.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Pour creuser le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *