Apsytude > Mes soucis > Moi et les autres > Le groupe à la loupe

L’ « effet de groupe », c’est quoi ?

Le fait d’être dans un groupe (et même une foule) peut nous amener à adopter des comportements différents de ceux qu’on a d’habitude. On peut même avoir des comportements dangereux pour nous et pour les autres. C’est le cas des émeutes par exemple.
En fait, on va avoir tendance à agir par mimétisme, c’est-à-dire se conformer et à accepter les manières de penser ou d’agir du plus grand nombre. Du coup, nos comportements vont dépendre du groupe dans lequel on est.

Les effets : à double tranchants !

Le négatif

  • Si on n’est pas une personne extravertie ou si on manque de confiance en soi, être dans un groupe peut être difficile : on n’ose pas dire ce qu’on pense, on s’efface, on se compare aux autres, etc. Ça nous renvoie une mauvaise image de nous-même et c’est désagréable.
  • Dans un groupe, c’est comme si notre sentiment de responsabilité diminuait ! On se sent porté, comme invincible. Et les interdits ? On s’en moque un peu.
    Souvent, quand les gens ont des comportements dangereux, ils les justifient en disant « tout le monde a fait pareil ! ». En fait, ce ne sont pas vraiment leurs motivations personnelles, ils sont comme poussés par le groupe. Pourquoi ? En général, c’est pour ne pas se retrouver exclu.
    Par exemple : beaucoup d’entre nous ont commencé à fumer dans ce contexte.

Le positif : l’union fait la force !

  • Ça peut provoquer des comportements plutôt cool ! Notamment dans le cas où on est placé dans une situation favorisant les comportements « pro-sociaux » comme l’altruisme. Rappelons par exemple les rassemblements de soutien pour Charlie Hebdo.
  • Le groupe c’est aussi la vie sociale, la famille, les amis, etc. et c’est super important.
  • Ça nous motive ! Par exemple, quand on fait partie d’un groupe sympa à la fac, on se lèvera plus facilement le lundi matin.
  • Ça nous rassure. En fait, la plupart du temps on va se sentir entouré et protégé par le groupe. On va moins craindre les autres parce qu’on n’est pas tout seul. On peut demander de l’aide à quelqu’un d’autre du groupe si on en a besoin.
  • Pour reprendre le proverbe africain « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » : le groupe permet de rassembler des forces et des compétences qui amènent à accomplir ce qu’on ne pourrait pas faire seul. Même le meilleur des buteurs n’est rien si personne ne lui passe le ballon…

Je suis dans plusieurs groupes, j’ai la tête qui tourne !

La plupart du temps, on fait partie de plusieurs groupes : amis de la fac, amis d’enfance, etc. Pas toujours facile à gérer !
Selon le groupe dans lequel on est, on n’a pas les mêmes comportements. Alors des fois on s’inquiète et on se demande si c’est normal. Mais pas d’inquiétude, ça montre juste qu’on s’adapte et c’est plutôt positif !

Envie de rencontrer du monde…

Pour te faire de nouvelles connaissances, n’hésite pas à :

  • te porter bénévole dans une association : France bénévolat, Apsytude
  • t’inscrire à des activités de groupe
  • rejoindre la communauté OVS

Si tu te sens mal à l’aise en groupe, que tu ne trouves pas ta place ou que tu te sens rejeté(e), tu peux en parler à un(e) psychologue, par exemple au sein d’Apsytude.

Pour creuser le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *