Apsytude > Mes soucis > Moi et mon mal-être > Mal-être, dépression et suicide > Le mal-être

Le mal-être est un sentiment général de malaise, qui peut s’exprimer de différentes façons en fonction de chacun.

Avant de les détailler, il peut être important de rappeler que tout le monde peut connaître des moments de déprime, que ce soit à l’occasion de difficultés (financières, amoureuses, etc.), d’évènements graves dans sa vie (deuil, accident, etc.), mais aussi sans raison apparente. Plus globalement, on peut définir le mal-être comme un vécu douloureux, qui dure et qui empêche de mener sa vie comme on l’entend. Il est parfois appelé « détresse ».

Quels sont les signes du mal-être ?

Le mal-être peut se manifester à différents niveaux. Par exemple :

Au niveau physique

  • Troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie : on dort trop ou pas assez par rapport à nos besoins)
  • Fatigue
  • Problèmes de concentration
  • Modification de l’alimentation (perte ou augmentation de l’appétit)
  • Prise ou perte de poids
  • Etc.

Au niveau psychologique

  • Angoisse
  • Perte d’estime de soi ou de confiance en soi
  • Peur face aux difficultés
  • Sentiment permanent d’être en situation d’échec
  • Irritabilité, agressivité, colère
  • Sentiment de solitude, impression de n’être compris ou soutenu par personne
  • Goût à rien, désintérêt pour les activités habituelles
  • Idées noires, voire suicidaires, envie d’en finir
  • Etc.

Au niveau du comportement

  • Repli sur soi, abandon d’activités, refuge derrière son écran (téléphone, ordinateur, etc.)
  • Consommation excessive de tabac, d’alcool, consommation de drogues
  • Recherche de sensations (sports extrêmes, conduite à grande vitesse, etc.)
  • Automutilations
  • Absences et retards en cours, mauvais résultats scolaires
  • Conflits avec les autres
  • Etc.

Que faire quand on ressent les premiers signes de mal-être ?

  1. Première étape : repérer ces signes et se rendre compte qu’on ne va pas bien. Sans ça, on ne peut pas résoudre le problème.
  2. Deuxième étape : si l’on y arrive : identifier la ou les causes du mal-être. Ça permet d’expliquer aux autres ce qui ne va pas et voir sur quoi il faut agir pour améliorer la situation.
    Par exemple : si j’identifie que je ne me sens pas bien car j’ai le sentiment que mon copain ou ma copine est distant(e) avec moi, je peux lui en parler pour voir si c’est une impression ou une réalité ; et pourquoi pas essayer de trouver ensemble des pistes pour améliorer les choses ou mieux communiquer ensemble.
  3. Une fois les causes du mal-être identifiées, lister plusieurs idées pour les résoudre.
  4. Puis, appliquer celles qui semblent les plus réalisables. Noter celles qui fonctionnent vraiment, et qu’on pourra réutiliser.

Que faire si le mal-être est présent depuis plus longtemps ?

Si ça ne va pas mieux après avoir appliqué les conseils de l’article Astuces bien-être, et/ou que ton mal-être dure depuis plus de 2 semaines ou trop longtemps pour toi, alors il s’agit de signaux d’alerte pouvant indiquer un malaise plus profond voire une dépression.

Il faut demander l’aide d’un professionnel.

Où trouver de l’aide ?

Je peux parler de mon mal-être à quelqu’un de mon entourage, en qui j’ai confiance : un ami, un membre de la famille, un représentant de ma religion, un médecin de famille, scolaire, un enseignant. Un coup de blues peut disparaître grâce à la présence et au réconfort de ces personnes.

Si le soutien apporté par des personnes de l’entourage n’a pas suffi à apaiser le mal-être, il faut faire appel à une personne qualifiée (infirmière scolaire, médecin, psychologue, psychiatre, associations d’aide et d’écoute). Cette personne  pourra :

vous écouter, vous comprendre

vous aider à surmonter ce problème, à lui trouver des solutions

 

Vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous avec un(e) psychologue d’Apsytude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *