Apsytude > Mes soucis > Moi et mon mal-être > Troubles alimentaires, du sommeil, de la sexualité > L’anorexie : le mal-être dans l’assiette

Pourquoi certaines personnes contrôlent leur alimentation et leur poids de manière très stricte jusqu’à mettre leur vie en danger ?

Il peut s’agir d’anorexie, une maladie où la plus grande peur de la personne est de grossir ; et son besoin de maigrir est si fort qu’elle arrête de manger.

Mais sur un fond de problèmes alimentaires, l’anorexie est le symptôme d’un réel mal-être psychologique.

Les signes de l’anorexie

Quand on souffre d’anorexie mentale, on a différents symptômes parmi lesquels :

  • On a une peur permanente d’être jugé(e) par autrui et de prendre du poids
  • On ne mange pratiquement pas, ou on se fait vomir, ou on fait beaucoup de sport : le but est de maigrir
  • On a une vision faussée de son corps (on se voit gros(se) alors que l’on est maigre)
  • On a un besoin de contrôle et de maîtrise : on veut que tout soit parfait
  • On manque de confiance : en soi, mais aussi dans les autres
  • On manque d’estime de soi : on se dévalorise, on n’est jamais assez bien
  • On ne se rend pas compte qu’on est malade ou on minimise le problème

Pour les femmes, parfois :

  • On rejette l’image féminine (séduction, sexualité) et le désir (on ne mange plus pour ne plus avoir de formes féminines par exemple)
  • On n’a plus ses règles

En fait, il s’agit d’une réelle maladie qui produit beaucoup de changements dans notre vie (professionnelle, sociale, intime, etc.).

Je souffre d’anorexie, pourquoi ?

Aujourd’hui, il est encore impossible de dire avec certitude pourquoi ce trouble touche certaines personnes plus que d’autres. Les origines sont multiples :

  • Génétiques, familiales
  • Education alimentaire, culture
  • Evènements de vie
  • Psychologiques : on se sent mal dans notre peau par exemple

Comme une goutte d’eau qui serait venue faire déborder un vase déjà trop plein, les personnes souffrant d’anorexie évoquent toutes un élément déclencheur, un déclic : un régime trop strict, une remarque blessante, un traumatisme, une rupture sentimentale, ou encore une modification de la vie familiale (deuil, divorce, etc.).

Que faire face à l’anorexie ?

La priorité, dans le traitement de l’anorexie mentale, c’est de reprendre du poids. Surtout lorsque la dénutrition est telle que la personne est en réel danger : sa vie peut être en jeu et, dans certains cas, l’hospitalisation est inévitable.

Avec l’aide d’un professionnel spécialiste des troubles du comportement alimentaire, la personne doit parvenir à plusieurs objectifs : retrouver et maintenir un poids normal, rééquilibrer ses apports nutritionnels, manger normalement, sans peur ni angoisse.

Ensuite, une psychothérapie avec l’aide d’un psy s’avère souvent nécessaire. Thérapies psychanalytiques, psychocorporelles, comportementales et cognitives, hypnose, etc. Le choix des approches est nombreux et varié. Le but est de prendre en charge la souffrance psychologique à l’origine du problème.

C’est un problème très grave alors si tu as le moindre soupçon ou si t’es reconnu(e) dans cet article, prends vite rendez-vous avec un professionnel. Pour un rendez-vous avec Apsytude, clique ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Pour creuser le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *