Apsytude > Mes soucis > Moi, mes études et ma vie pro > Etudes > Etudier à l’étranger : la fête assurée ?

Voyager, c’est bon pour la santé !? Malheureusement pas toujours, car personne n’est à l’abri du « mal du pays ». Même si on a fait le choix de partir et qu’on est dans une ville de rêve, on peut tous avoir envie par moment de rentrer chez soi. Mais pas de panique, avant de prendre ton billet retour, il y a des manières de lutter contre ces sensations de mal-être !

Les avantages des études à l’étranger

  • Apprendre une autre langue
  • Découvrir une autre culture
  • S’ouvrir aux autres, à d’autres façons de vivre
  • Se découvrir et mieux se connaître
  • Gagner en autonomie

Et n’oublions pas quelques bonus : parfois des examens simplifiés (profs plus indulgents par exemple), l’accord de bourses (à condition de s’y prendre à l’avance !), et ça fait joli sur le CV !

Ce ne sont que des exemples, à toi de compléter ta liste d’avantages.

Mais aussi des difficultés

  • La langue : pas toujours évident de garder le moral quand on a du mal à se faire comprendre
  • La distance des proches
  • L’adaptation : ça ne va pas toujours de soi
  • L’isolement et l’ennui

Comment se manifeste le mal du pays ?

C’est un mal-être comme un autre qui peut se manifester de différentes manières. La spécificité est surtout qu’on est souvent éloigné de notre entourage, et de nos repères qui nous aident d’habitude à reprendre pied rapidement.

Etudier à l’étranger, c’est s’adapter à un grand changement. Et accepter le changement, ça se fait par étapes ! Les voici sous forme de courbe, à toi de de repérer où tu en es.

19
Courbe du changement en partant à l’étranger
Crédit photo : www.jmimperatrice.fr

 

Remarque : le retour aussi demande de l’adaptation et n’est pas toujours facile.

Comment faire si on a le mal du pays ?

  1. Donne-toi du temps : si au début c’est difficile, que tu n’aimes pas ton nouvel environnement, que les personnes qui t’entourent sont trop différentes, c’est normal ! Sois patient, il faut s’habituer !
  2. Garde un lien avec ton quotidien habituel. Avant de partir, pense à emporter quelques affaires importantes pour toi : des photos, un objet, une peluche (promis, on ne le dira pas !), un oreiller qui porte l’odeur de chez toi. Cela aide à être plus à l’aise dans un nouvel environnement.
  3. Ne t’enferme pas ! Sors, visite les musées, les quartiers, goûte les plats locaux. Ça te permettra d’apprivoiser ton nouveau lieu de vie et redonnera un sens à ton voyage.
  4. Cultive tes nouvelles connaissances : se faire des amis ne se fait pas en un jour mais prend un peu de temps. Néanmoins, être loin de chez soi et vivre la même chose peut rapprocher ! Avoir des personnes à qui parler quand ça ne va pas, c’est aussi un bon moyen d’être bien quelque part.
    Et ne t’inquiète pas, cela ne veut pas dire oublier ceux qui t’attendent chez toi ! Alors accepte les invitations et invite en retour.
  5. Partage ce que tu aimes de ton pays avec les personnes rencontrées : fais leur ton gâteau préféré, écouter une musique que tu apprécies, etc. Ça te remontera peut-être le moral et te rapprochera de ces nouvelles personnes !
  6. Garde contact avec tes proches : mail, téléphone, Skype, Facebook, etc. Prends l’habitude de contacter les personnes que tu aimes, tu te sentiras mieux après avoir échangé avec eux ! Attention au bon dosage : régulier ne veut pas dire tout le temps. Il ne faut pas que ça t’empêche de faire de nouvelles rencontres !
  7. Si ça ne va toujours pas, envisage de parler à quelqu’un ! Des professionnels sont disponibles via internet. Par exemple, tu peux prendre rendez-vous pour une consultation en ligne via l’Happsy Line, avec un(e) psychologue d’Apsytude.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *