Apsytude > Mes soucis > Moi et les autres > 1 de perdu(e), 10 de retrouvé(e)s !

L’amour, parfois ça fait mal ! Et toi, qu’en penses-tu ? 154 étudiants ont répondu à notre questionnaire diffusé sur les réseaux sociaux du 18/03/2016 au 23/03/2016. Voilà ce qu’ils en disent…

METTRE DES MOTS SUR LES MAUX : LA RUPTURE AMOUREUSE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Une rupture amoureuse c’est la séparation d’un couple, la fin d’une histoire entre deux personnes. On peut aussi se sentir rejeté par une personne avec qui on s’imaginait une histoire d’amour : c’est une aussi une rupture amoureuse.

Et… ça fait mal !

Sur 154 étudiants interrogés, 138 d’entre eux (soit 89,6 %) ressentent de la tristesse suite à une rupture amoureuse. La colère (48 étudiants, soit 31,2 %) et la déception (22 étudiants, soit 14,3 %) sont d’autres sentiments évoqués par les étudiants de l’échantillon.

POURQUOI ÇA FAIT SI MAL ?

Selon les étudiants ayant répondu au questionnaire, une rupture amoureuse est douloureuse par le changement dans les habitudes (30,5 % des réponses), parce que nous sommes encore amoureux/attachés à la personne (22,1 % des réponses) et parce qu’on se sent rejeté et seul(e) (15,6 % des réponses).

D’un point de vue neurologique, cette douleur, cette frustration que l’on ressent, serait la même que celle d’une personne dépendante en manque de cocaïne. Ce rapprochement a été fait par les chercheurs de l’Université de Stony Brooke. En effet, lorsque nous sommes amoureux, le cerveau libère des petites doses de dopamine par-ci, par-là ; ce qui nous rend joyeux et insouciant par exemple.

Lorsqu’il y a rupture amoureuse, le cerveau ne produit plus ces petites doses, il se demande ce qu’il se passe, il ressent le manque et cherche à reproduire ses doses. C’est pour cela qu’après une rupture, beaucoup regardent des comédies romantiques, se ressassent le passé avec l’être aimé et/ou envoient 15 textos à ce dernier.

VAIS-JE M’EN REMETTRE ?

On associe souvent la rupture amoureuse à la notion de « deuil amoureux » puisque le deuil, c’est la perte d’un être. Il existe des cycles du « deuil ».

Par exemple, M. Hanus (2000) développe un modèle en trois phases : le choc, l’état dépressif et le rétablissement.

Le voici appliqué au deuil amoureux :

schéma rupture

Ce schéma n’est pas exhaustif car nous ne sommes pas tous égaux face à une rupture : chacun vit sa rupture différemment !

Tout le monde a vécu dans sa vie au moins une séparation, amoureuse ou non. Non seulement se remettre d’une rupture est possible, mais en plus, il se pourrait bien que notre cerveau soit fait pour que nous y arrivions !

SE METTRE DU BAUME AU CŒUR

Tout d’abord : pleure, crie, grogne… Il faut que ça sorte ! 12,3 % des étudiants du panel conseillent de « pleurer un bon coup » et/ou de « parler de ce que l’on vit à un proche ou un professionnel » après une rupture. D’ailleurs un étudiant conseille : « Pleure un bon coup et cale toi devant Netflix, ça ira mieux avec le temps ! »

En parlant de temps, 29,2 % expliquent qu’il faut prendre soin de soi, et que même si une rupture est difficile à vivre, « le temps arrange les choses ».

25,3 % des étudiants conseillent de « se changer les idées en s’occupant», notamment en sortant avec des ami(e)s, en faisant de nouvelles rencontres ou en pratiquant des activités physiques ou manuelles.

ET SI ÇA NE PASSE PAS ?

Si après plusieurs semaines tu as l’impression de ne plus te reconnaître, ou si la tristesse et la douleur de cette rupture te paralysent toujours, ce n’est pas forcément une pathologie mais n’hésite pas à prendre rendez-vous pour être accompagné(e) durant cette période difficile ! La psychologue pourra t’aider à dépasser cet situation qui te fait souffrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *